Quel est le principe d’une toiture végétalisée ?

toiture végétalisée

Les toits verts sont devenus une réalité. Une réalité qui ne peut plus être ignorée. La pratique de cette architecture écologique présente de nombreux avantages. Cependant, la fonction, l’installation et l’entretien du toit vert semblent encore ambigus. Renseignez-vous sur les toits verts.

 Toit végétalisé écologique

 L’absence de pores empêche l’infiltration et l’évaporation de l’eau, ce qui contribue au refroidissement du climat urbain. La ville s’assèche et la nappe phréatique ne se renouvelle plus régulièrement. Avec l’accélération de l’urbanisation, l’espace naturel d’infiltration et d’évaporation de l’eau disparaît. Après de fortes pluies, les eaux de surface urbaines s’écoulent à grande vitesse dans le réseau de collecte et sont rapidement bloquées. Les eaux de ruissellement non perméables s’écoulent dans le cours d’eau et finissent par déborder et provoquer des inondations.

L’actualité montre régulièrement des images d’inondations et de destructions généralisées. La montée brutale du niveau des eaux est due à de fortes précipitations provoquant des inondations particulièrement violentes. La prévention des inondations passe également par la gestion des eaux de ruissellement. Les toitures végétales écovegetal sont une réponse connexe à ces phénomènes.

Il existe trois types de toitures végétalisées : –Les grandes toitures végétalisées pouvant accueillir mousses et plantes grasses, — Les toitures végétalisées intensives où les racines peuvent s’enfoncer et des arbustes ou petits arbres peuvent être plantés, — Les toitures végétalisées semi-intensives, idéales pour les toitures-terrasses où vous pouvez planter de l’herbe, ainsi que des vivaces et des arbustes ecovegetal.

L’installation d’une toiture végétalisée

Avant de commencer à installer le toit vert, il est important de vérifier si le toit peut accueillir le projet et il doit être incliné à un angle compris entre 1 à 45 degrés par rapport au toit. Différentes couches de matériaux sont nécessaires pour installer un toit vert. Installez d’abord la toiture elle-même, car c’est un support pour la fixation d’autres matériaux, puis mettez en place une couche étanche à l’humidité pour empêcher la condensation et l’humidité de pénétrer dans la toiture, puis isolez-la avant de recevoir la couche étanche. Ce type de membrane peut empêcher les racines d’endommager la structure du toit. Pour compléter l’installation, une couche de drainage a été installée pour favoriser la circulation de l’eau. Ensuite, il y a la couche filtrante, qui évite le blocage de la couche drainante. Ce n’est qu’après les six premières étapes que le substrat peut être installé, c’est-à-dire le sol puis les plantes.

Les avantages de la toiture végétalisée

En milieu urbain béton, la toiture végétalisée offre un espace vert aux multiples atouts, respectueux de l’environnement, économique et social. En plus de l’esthétique, ces toitures végétalisées favorisent l’isolation, la biodiversité et la rétention d’eau. Dans une ville, le toit peut occuper près du tiers de la surface. Lorsqu’ils sont recouverts de végétaux, ils peuvent limiter le ruissellement des eaux de pluie, aider à isoler les bâtiments, favoriser la biodiversité et offrir de l’espace à l’agriculture urbaine. En tant qu’un des principaux facteurs de déperdition énergétique de la maison, la toiture bénéficie de la conception de la limitation des ponts thermiques. En effet, la toiture végétalisée constitue un excellent matériau d’isolation thermique et phonique. Il est ainsi plus facile de rester au frais en été et plus facile de garder le salon au chaud en hiver. Avec un bon entretien, le toit vert peut conserver son attrait esthétique et ses caractéristiques régulatrices pendant longtemps.

Dans l’ensemble, la végétalisation des toitures n’est pas seulement belle ; à long terme, elle peut être plus économique, car elle peut améliorer l’effet isolant du bâtiment. La végétation absorbe l’eau de pluie et limite le ruissellement. Le toit vert est un refuge naturel dans la ville.

Travaux de rénovation : engager un professionnel à Montpellier
Rénovation de porte d’entrée : opter pour un modèle en PVC